Symptômes1


Brûlures

Sensation de brûlure en urinant, la miction est difficile (pénible, douloureuse).


Urgence et fréquence

Sentiment d’urgence ET besoin constant d’uriner, en petites quantités (Les médecins parlent de pollakiurie). Le volume d'urine sur 24h n'est pas plus élevé, on doit juste aller beaucoup plus souvent aux toilettes.


Douleurs

Au niveau de la vessie, au-dessus du pubis. Ces douleurs pelviennes sont signe d’une inflammation. Parfois on parle aussi de plaintes vaginales : irritation ou augmentation de sécrétions, des démangeaisons. D’autres parlent de pression dans le bas ventre : ventre gonflé ou pesanteur.


Indices visuels

Urines troubles, qui peuvent sentir mauvais. Pertes blanches altérées. Parfois il y a une présence de sang dans les urines. Ce dernier symptôme est signe d’une infection plus sévère, car il y a érosion de la muqueuse dans ce cas.


Durée des plaintes

D’habitude, les plaintes surgissent tout à coup. Si elles se développent progressivement, cela peut indiquer une urétrite (inflammation de l'urètre). Au-delà de 5 jours, on peut songer à l'urétrite (les plaintes de plus d'une semaine rendent la cystite moins probable).

En général il n’y a pas de conséquences sérieuses à craindre d’infections urinaires, pour autant qu’elles se limitent aux voies urinaires basses. Le risque principal lié à une infection urinaire non traitée ou mal traitée réside dans des problèmes d’incontinence urinaire et, plus grave encore, d’une atteinte des reins.


Cystite récurrente ? (Récidivante, chronique, à répétition)
Beaucoup de femmes rechutent et font des cystites à répétition (plusieurs fois par an).

Pourquoi la cystite traîne ou persiste ?
- La principale raison est qu’on ne traite pas la source du problème.

Que faire pour éviter la cystite qui revient ?
- Pour les femmes qui présentent des cystites à répétition, il est recommandé de boire beaucoup d’eau et d’aller fréquemment aux toilettes.
- Autres conseils: Voir conseils de prévention


Dispositif médical à base de xyloglucane, de gélatine , de propolis, et d'extrait d'hibiscus, qui peut être pris en cas de symptômes d'infections des voies urinaires.

Pourquoi Uri·Cran®Forte ?